Mobilité étudiante dans le cadre des masters MEEF

L'INSPÉ Clermont-Auvergne a fait le choix de proposer un parcours dans le MEEF premier degré orienté vers l'international. Ce parcours, "enseigner en France et à l'étranger" (EEFE) permettra aux étudiants de découvrir les établissements français du réseau AEFE, les établissements francophones étrangers mais aussi les établissements étrangers qui proposent des parcours en immersion en langue française. Au delà de l'enseignement en français, c'est toute la stratégie culturelle et éducative de la diplomatie française à l'étranger qui sera mise en perspective ainsi que l'intérêt porté sur les études internationales, la question de l'interculturalité et la démarche d'éducation comparée. Ce parcours s'inscrit dans le plan de développement de l'enseignement français à l'étranger. Dans le cadre de ce parcours, les étudiants effectueront une mobilité à l'étranger de trois mois et se présenteront au CAPEFE (certificat d'aptitude à participer à l'enseignement français à l'étranger.

Cela signifie que les étudiants pourront dans le cadre de l’année de master 1 :

- se former à devenir professeur des écoles ;

- vivre 6 semaines de stage d’observation et de pratique accompagnée dans les écoles de l’académie de Clermont-Ferrand ;

- préparer leur mobilité à l’étranger ;

- se former aux enjeux interculturels d’une mobilité ;

- découvrir et apprendre à connaître le réseau des établissements français à l’étranger et les enjeux de la politique éducative de la France à l’international.

Durant le master 2, ils effectueront un stage de 3 dont les objectifs sont de :

- s’immerger dans un établissement français à l’étranger pour découvrir la place occupée par cet établissement dans son environnement et la contribution que ce dernier apporte au rayonnement de la France à l’étranger ;

- travailler dans une (ou plusieurs) classe afin d’observer et d’enseigner (pratique accompagnée et/ou en responsabilité) ;

- de confronter les savoirs acquis en master 1 pour acquérir des compétences et les mettre en perspective.

Ce stage de trois mois va pouvoir se dérouler au sein de quatre contextes différents :

  • une immersion dans un pays étranger non francophone et un système éducatif étranger.

Il s'agit de travailler avec des établissements étrangers qui ont obtenu le label FrancEducation. Il s'agit ainsi d'établissements appartenant au système éducatif du pays qui proposent des parcours en langue française. Les étudiants de master seront ainsi immergés dans un contexte (dans le sens large du terme) étranger tout en étant présents pour développer l'enseignement de la langue française et apporter la culture française. Pour cela nous avons des accords avec l’Institut Français de Buenos Aires (Argentine), l’Ambassade de France à Washington (Etats-Unis), l’Université de Cordoue et de Saragosse (Espagne)

  • une immersion dans un système éducatif étranger mais dans un contexte francophone

Il s'agit d'une immersion dans des écoles étrangères qui suivent ainsi les programmes du pays, selon les méthodes pédagogiques du pays... dans un pays étranger mais francophone. Cette découverte est intéressante, elle peut déboucher sur une intégration directe dans le monde du travail car des emplois sont disponibles sur ce secteur. Pour cela nous des accords avec le Centre de services scolaire Marguerite Bourgeoys de Montréal (Canada), l’Université Saint Boniface de Winnipeg (Canada), la Haute Ecole de Bruxelles-Brabant (Belgique), la Haute Ecole Libre de Mosane (Belgique), la Haute Ecole Pédagogique du canton de Vaud (Suisse).

  • une immersion dans un système éducatif français mais dans un contexte étranger (Lycée français à l'étranger)

Pour les lycées français il s'agit d'établissements qui enseignent les programmes français dans un pays étranger. Cet enseignement se fait auprès d'un public varié (schématiquement on dit que ces établissements scolarisent 30% de français, 30% d'enfants ayant la nationalité du pays et le reste de nationalités diverses - bien entendu les % sont différents d'un établissement/d'une zone à l'autre). Au-delà de l'enseignement des programmes français, des spécificités locales sont intégrées à l'enseignement (plurilinguisme, culture du pays...). Les étudiants de master pourront ainsi se raccrocher aux programmes français qu'ils connaissent et devront s'adapter sur les autres pans (notamment le pan interculturel et le fait de s'adresser à un public au profil linguistique divers). Pour cela nous avons des accords avec

- Amérique du Sud : Lycée Français Jules Verne, Fraijanes (Guatemala), le Lycée Français Jules Supervielle, Montevideo (Uruguay),

- Asie : Ecole Internationale Franco-Japonaise de Tokyo (Japon), l’International French School de Singapour (Singapour), le Lycée Français René Descartes de Phnom Penh (Cambodge),

- Afrique et Moyen-Orient : Lycée Français International AFLEC Dubaï (Emirats Arabes Unis), l’Ecole Supérieure de Carthage (Tunisie), Ecole Française Internationale de Casablanca (Maroc),

- Europe : Ecole Française Internationale de Bucarest (Roumanie), Lycée Chateaubriand de Rome (Italie), Lycée René Verneau de Gran Canaria (Espagne), Lycée Français de Prague (République Tchèque)

Durant les deux années de master, les étudiants auront également la possibilité dès le master 1 de se préparer au CAPEFE et de le présenter en master 2.

Ce nouveau parcours de master s’inscrit dans le cadre du plan de développement de l’enseignement français à l’étranger présenté en octobre 2019 et répond en partie à l’exigence soulevée en terme de formation.